Réseautage
 
La CIPA développe et assure des partenariats avec l'ensemble de la planète afin de promouvoir et exporter les capacités de la Péninsule acadienne en matière de TIC à travers le monde. L’orientation initiale du réseautage axée sur la francophonie s’est transformée en une orientation beaucoup plus vaste touchant la ruralité mondiale dans un contexte multilingue. Les champs d’action s’inscrivent maintenant à l’échelle provinciale, atlantique, nationale et internationale.
 
La CIPA a pris part à un colloque panafricain, à l'initiative de l’Organisation pour l’agriculture et de l’alimentation (OAA), une composante de l’Organisation des Nations Unies (ONU) en vue d'une exportation éventuelle de son expertise en matière de développement communautaire par le bais des nouvelles technologies.

La CIPA a participé à de nombreuses missions en Europe et entrepris des pourparlers avec l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), l’Agence internationale des municipalités francophones (AIMF) et l’Agence intergouvernementale de la francophonie (AIF). D’ailleurs, l’AIF, en partenariat avec le ministère des Relations intergouvernementales et internationales du Nouveau-Brunswick, sollicite l’expertise de la CIPA dans le développement d’un programme d’appui au développement local (PDAL) et la rédaction d’un plan d’action de quatre ans pour six pays d’Afrique de l’Ouest. 

En marge du 10e Sommet de la francophonie présenté à Ouagadougou, au Burkina Faso, en novembre 2004, la CIPA s’est vue assigner, par la province du Nouveau-Brunswick, la responsabilité de développer les volets Web « Jeunesse » et « Village de la francophonie » en plus d’un rôle de conseiller auprès d’une équipe burkinabè qui voit à la maintenance de ses volets. De plus, la CIPA fut retenue par la province du Nouveau-Brunswick comme conseillère auprès de la Commission responsable de la gestion du Village de la francophonie.